GROUPEMENT D'ÉDUCATEURS POUR L'INSERTION DES JEUNES

GEPIJ a été créé dans le but d'éviter aux jeunes les périodes d’errance et de ruptures, qu’elles soient scolaires, familiales, professionnelles ou plus largement face à notre société.

GEPIJ accompagne ce public sur l’ensemble du territoire marseillais. Les éducateurs s’engagent auprès des jeunes dans la résolution de leurs difficultés (administratives, de santé, de logement, de justice) freinant souvent l’avancée de leurs projets, tant au niveau professionnel que personnel.

Gépij, créé en 2005, a accompagné plus de 800 personnes (- de 30 ans) sur le territoire marseillais.

Aujourd’hui Gépij propose 8 actions éducatives :
Les bilans de ces actions sont détaillés dans notre bilan d’activité.

Gépij c’est également une démarche et une organisation spécifique au service d'un projet associatif original.
Pour mettre en œuvre ce projet, nous avons développé des comités de coopération, des offres de formation à destination des étudiants en travail social. Notre inscription dans les différents dispositifs à destination des jeunes (Garantie Jeune, SIAO13, plateforme logement…) fait de Gépij un acteur majeur du travail social marseillais.

POUR QUI ?

COMMENT ?

DÉMARCHE

Gépij, un pont entre les jeunes et la société, une passerelle entre le social, l’insertion et la Justice

Gépij, Groupement d’Educateurs pour l’Insertion des Jeunes, est une association marseillaise qui œuvre à la lutte contre l’exclusion et les discriminations faites aux jeunes.

Gépij propose des accompagnements sociaux et éducatifs personnalisés à visée d’insertion professionnelle à un public jeune (moins de 30 ans), en risque de marginalisation et de désaffiliation, cumulant les problématiques (justice, santé, administratif, famille, mobilisation, hébergement/logement, ressources).

Contexte

Les jeunes confrontés à des problématiques périphériques sont d’autant plus touchés par ce phénomène. Alors que les préoccupations politiques portent massivement sur l’insertion professionnelle comme vecteur d’intégration sociale, les jeunes peinent à s’inscrire dans les dispositifs publics saturés par l’ampleur d’un phénomène de société. Bien qu’adaptés à certaines situations, ces dispositifs, en excluant de fait les plus fragiles, ne font que renforcer la spirale de l’échec.

De même, le secteur de l’éducation spécialisée est polarisé autour de grandes institutions et associations. Ce type de structures induit des réponses massives et normalisées aux situations des personnes accompagnées, conduisant à des phénomènes de rupture et d’exclusion des dispositifs spécialisés.

Démarche de Gépij

Gépij fait le pari d’une association réactive élaborant des accompagnements individuels limités dans le temps. Les actions développées se nourrissent de notre proximité avec les personnes et leurs besoins, et sont élaborées en coopération avec les acteurs du territoire en s’inscrivant dans les valeurs de l’Economie Sociale et Solidaire. Nous parlons ainsi d’entreprenariat collectif.

Décloisonner les champs d’intervention.

L’approche globale des situations complexes rencontrées dans les accompagnements éducatifs nous amène à articuler différents champs d’intervention : insertion professionnelle, accès aux soins, soutien à la parentalité, accompagnement au logement, aménagement de peine…

Adhésion du sujet.

Disponibilité, mobilité mais aussi persévérance sont à la base de la confiance qui nous est accordée par les jeunes. Notre positionnement, résolument engagé à leurs cotés, notre présence là où les difficultés sociales et l’isolement sont forts, permet une accroche.

Créer et animer des espaces de co-élaboration.

Nous intervenons le plus souvent à la marge, dans les angles morts des dispositifs existants mais toujours en coopération avec eux. Ainsi, Gépij impulse des rencontres et crée des liens entre les partenaires opérationnels et financeurs concernés par les problématiques que nous constatons sur le terrain.

Transversalité des compétences des salarié-es.

Gépij a un positionnement spécifique dans le secteur médico-social. En effet, les salarié-es assument à la fois, une posture administrative, éducative et de développement associatif. Les différentes visions du projet se rencontrent donc et forment une intelligence collective porteuse de cohérence.

Gépij, un laboratoire d’expérimentation

La démarche spécifique de Gépij nous conduit à développer un processus d’adaptabilité permanent, de réactivité par rapport aux besoins constatés auprès des publics, de coopération renforcée avec les instances décisionnelles et opérationnelle du travail social.

Gépij s’autorise à proposer des actions en dehors des cadres habituels du secteur social. Ces actions nouvelles sur le territoire accompagnent le changement des pratiques et des cadres légaux et institutionnels.

Ainsi, à travers son action, Gépij initie et développe deux types d'expérimentations dans le champ de l’intervention sociale.

D'une part une expérimentation en termes de projet d'accompagnement répondant aux besoins des publics et d'autre part une expérimentation organisationnelle en projetant d’autres formes de gouvernance de l’action sanitaire et sociale.

Notre capacité à co-élaborer des réponses adaptées, basé sur le triptyque pratique-constat-projet, permet d’impulser de nouvelles actions d’accompagnement, qui si elles s'avèrent pertinentes, pourront être reproduites par d'autres structures. En effet, l’objectif de l’expérimentation est bien de formaliser une proposition collective. Pour se faire, nous favorisons la construction et l’évaluation partagée de nos actions ainsi que leur transmission.

Notre forme organisationnelle originale, basée sur la transversalité des compétences des salariés-es et leur implication dans la gouvernance associative, attire de nombreux professionnels ou porteurs de projet du secteur. Ainsi, ce qui a été créé de manière empirique est aujourd’hui une force dans nos propositions d’actions. La modélisation et la transmission de ce savoir-faire est une piste de réponse dans la mutation du secteur médico-social.

Le projet associatif de Gépij présente donc une réelle utilité sociale. La mise en lien créée par notre pratique atypique et les réflexions qui en découlent alimentent le débat public. Nous souhaitons ainsi accompagner l’évolution du travail social et, plus largement, de notre société.

Comité de coopération

Gépij initie, dans le cadre de son projet associatif et dans une volonté de coopérer avec les partenaires locaux, depuis début 2011 des Comités de Coopération.

L’objectif d’un Comité de Coopération est de rassembler l’ensemble de nos partenaires institutionnels et financeurs autour d’un thème précis. Il s’agit alors de partager nos constats, chacun de son point de vue, de pouvoir s’apporter des réponses concrètes et, si besoin, de co-construire des actions pertinentes au vue des problématiques constatées.

Les Comités de Coopération ont lieu en juin et décembre.

offre de formation

Depuis 2010, Gépij intervient, sous forme de prestation, à l’IRTS PACA-Corse dans la formation des éducateurs/trices spécialisé/es. Nous intervenons notamment sur :

Travaux Dirigés et cours magistral relatif au DC 4 : implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et interinstitutionnelles. 2e partie : travail en partenariat et en réseau.)

Travaux Dirigés « mémoire professionnel » complétés par une guidance individuelle des étudiants, (concernant le DF 2 : conception et conduite de projet éducatif spécialisé).

D’autres interventions sont également programmées tout au long de l’année, telles que notre participation à la certification des étudiant/es Educateurs/trices Spécialisé/es en étant jury DEES.




55, rue Saint Bazile

13001 Marseille


Florian Gay : 06 11 20 88 34

Marie-Léa Lacroix : 06 89 80 66 16

Olivier Maury : 06 88 25 28 28

Marine Moschen : 06 21 49 84 92

Cécile Taurines : 06 13 07 64 87

Laura Planes : 07 78 68 48 34


Fixe : 04 88 64 48 33




contact@gepij.asso.fr

PARTENAIRES

permanence hebdomadaire sur la Cité Bassens

Gépij intervient depuis décembre 2007 au sein de la Cité Bassens. Financée par la Politique de la Ville, cette action est rattachée au CUCS Bon Secours-Saint Jospeh-La Delorme depuis 2011.

L’association Made In Bassens a sollicité l’intervention de Gépij sur cette Cité afin de mobiliser les personnes de 16 à 25 ans sur leur projet de vie. Il s’agit d’accueillir et d’accompagner des jeunes femmes et hommes vers les dispositifs de droit commun qui ne leur sont que peu accessibles en premier lieu.

Aujourd’hui encore, cette action, sous forme de permanence hebdomadaire, ne pourrait exister sans la coopération de l'équipe de MADE.

Modalités d’orientation :

Toute personne entre 16 et 25 ans habitant sur le secteur peut se rendre à la permanence du vendredi matin dans les locaux de Made In Bassens (attention : les horaires de cette permanence sont susceptibles d’être modifiés).

action d’accès aux droits sur le centre-ville

Cette action, historique pour Gépij, est financée depuis 2007 par la Politique de la Ville (avec un complément Préfecture Déléguée à l’Egalité des Chances). Territorialisée depuis 2011, nous nous adressons aux personnes de 18-25 ans du centre-ville (1er et 2ème arrondissement marseillais) ou sans domicile fixe.

Destinée à des personnes en risque de marginalisation ou marginalisée, cette action consiste en l’élaboration d’une relation éducative personnalisée d’une durée limitée (entre 2 et 6 mois) visant à les accompagner dans les méandres du droit commun. Il s’agit donc de prendre en compte les problématiques périphériques à l’accès à l’emploi (logement/hébergement, santé, justice, famille, administratif, ressources…). L’objectif de notre intervention est de permettre aux personnes accompagnées d’être actrice de leur projet de vie.

Modalités d’orientation :

Toute personne de 18 à 25 ans correspondant aux critères géographiques énoncés ci-dessus et cumulant les problématiques.

Le réseau associatif du centre-ville peut à tout moment contacter l’un des membres de l’équipe afin d’évaluer la pertinence d’une orientation.

Nous sommes particulièrement vigilants à ne pas « créer de doublon éducatif ». Aucune personne accompagnée par un service social ne pourra bénéficier de cet accompagnement.

co-accompagnement avec la Mission Locale de Marseille

Cette action en partenariat avec la Mission Locale de Marseille est financée par la Direccte via le Fond Interministériel Pour la Jeunesse depuis 2007.

Cette action s’adresse à des personnes de 16 à 25 ans inscrites à la Mission Locale dans le cadre du Civis et/ou du Civis Renforcé cumulant des problématiques périphériques à l’accès à l’emploi (logement/hébergement, justice, santé, famille, administratif…).

Les accompagnements proposés ont une durée maximale de 6 mois (exceptionnellement renouvelable) et sont basés sur la complémentarité des compétences du/de la conseiller/ère Mission Locale et de l’éducateur/trice de Gépij : il s’agit d’un co-accompagnement.

Modalités d’orientation :

Le/la conseiller/ère Mission Locale rédige, avec le consentement de la personne, une fiche d’orientation et l’envoie par mail à l’équipe de Gépij.

accompagnement à la sortie d'incarcération

Cette action est financée depuis 2010 par : le Conseil Régional Mission Sécurité, le Fond Interministériel de Prévention de la Délinquance et le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation.

Gépij propose aux personnes de 18 à 30 ans sous-main de justice et cumulant des problématiques (logement/hébergement, santé, famille, administratif, mobilisation sur le projet professionnel…), un accompagnement dans l’élaboration du projet et la mise en œuvre d’un aménagement de peine sous écrou.

Cet accompagnement est validé par le Juge d’Application des Peines, il devient dès lors une condition au maintien de la mesure d’aménagement de peine.

Modalités d’orientation :

Le/la Conseiller/ère Pénitentiaire, avec le consentement de la personne, rédige une fiche d’orientation et l’envoie par mail à l’équipe de Gépij.

action d’accompagnement d’accès au logement autonome

Cette action, expérimentale en 2013, est financée par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et la Fondation de France.

Inspirée du concept du logement d’abord, elle permet à des personnes de 18 à 30 ans en parcours d’insertion ne relevant pas des Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale mais sans possibilité d’accéder à un logement de droit commun, d’accéder à un logement en bail glissant.

Gépij propose alors un accompagnement éducatif axé sur le logement d’une part et d’autre part sur l’insertion professionnelle ce qui, en pérennisant les revenus, pérennise le logement.

Modalités d’orientation :

Les personnes qui accèdent à ce dispositif sont connues par Gépij dans le cadre d’une autre action d’accompagnement éducatif. C’est cette relation de confiance déjà établie qui nous permet de travailler ensemble la question du logement.

action de co-accompagnement avec la MDST St Sébastien

Cette action, expérimentale en 2013, est financée par le Conseil Général des Bouches du Rhône, service Enfance-Famille.

Cette action est à destination des personnes de 18 à 21 ans et aux femmes enceintes ou avec enfants de moins de 30 ans s’adressant spontanément à la Maison Départementale de la Solidarité du Territoire Saint Sébastien (5ème, 6ème et 7ème arrondissement de Marseille).

Ces personnes, domiciliées sur le secteur ou sans domicile fixe, cumulant les problématiques (logement/hébergement, santé, famille, administratif, mobilisation sur le projet professionnel…) et n’étant accompagnées par aucun autre dispositif, bénéficient d’un co-accompagnement MDS-Gépij d’une durée maximale de 6 mois. En effet, la complémentarité des compétences de chacun permet la remobilisation et la résolution des problématiques périphériques à l’accès à l’emploi.

Modalités d’orientation :

L’assistant/e de service social de la MDS St Sébastien, rédige, en présence de la personne, une fiche d’orientation et l’envoie à l’équipe de Gépij. Parallèlement, un rendez-vous tripartite est fixé par téléphone.

séjour de recul

Gépij, dans le cadre de son projet associatif, propose depuis 2010 aux personnes accompagnées par l’association, un séjour de recul financée par le Conseil Général des Bouches du Rhône, service Jeunesse et Sport.

Ce séjour, en partenariat avec le Service de Prévention Spécialisé de la Ville d’Aubagne, permet aux jeunes de découvrir un champ professionnel original (depuis 2012, le cirque) dans un cadre rural. Hébergés en pension complète durant une semaine, ils peuvent alors faire une pause et prendre du recul par rapport à leur quotidien.

Modalités d’orientation :

Les éducateurs/trices de Gépij proposent aux jeunes qu’ils accompagnent ce séjour.

action de prévention des ruptures scolaires

Cette action est financée, depuis 2009, sous forme de prestation éducative par le GIP Politique de la Ville.

À destination des enfants de 5 à 16 ans, scolarisés en primaire et/ou au collège Quinet-Versailles (3ème arrondissement de Marseille), et à leur famille, cette action propose des accompagnements éducatifs renforcés visant à réduire les risques de rupture scolaire.

Modalités d’orientation :

L’éducateur/trice de l’Equipe de Réussite Educative propose, après accord de la famille, à l’Equipe Pluridisciplinaire de Soutien du Programme de Réussite Educative l’intervention de Gépij. Cette dernière valide l’orientation et envoie un bon de commande à l’équipe de Gépij.